Appelez-nous au 04 93 91 57 65

Les dangers de la chenille processionnaire

De décembre à avril : Pose de piège

Les chenilles processionnaires sont, dans un premier temps, des larves de papillons. Il en existe deux types : celle du pin et celle du chêne.

Les chenilles processionnaires sont dotées de poils urticants de la forme d’un harpon. On en compte environ un million par chenille. Ces dernières se détachent au moment où la chenille pressent un danger.

Une chenille stressée peut alerter toute la colonie et provoquer une apocalypse de poils urticants.

Une simple rafale de vent peut transporter les poils.

Leur caractère urticant provoque généralement de sérieuses réactions allergiques et des démangeaisons, voire des œdèmes sur les parties du corps les plus exposées : mains, cou, visage, mais peut aussi entraîner des lésions oculaires et des troubles respiratoires sévères.

Les animaux domestiques sont particulièrement vulnérables. Un chien ou un chat atteint par les poils urticants peuvent développer une nécrose de la langue pour s'être léché afin d'atténuer les démangeaisons dont il est victime, s'il n'est pas soigné rapidement.

Partagez cette actualité

0
0
0
>0